À propos | 92 fans |

Arbalète

Origine

L'arbalète tient son nom du latin arcuballista, c'est une arme de jet inventée par les Chinois.
Au 11ème siècle, un crochet de ceinture et un étrier facilitèrent l'armement par une poussée du pied.
Au 13ème siècle, le levier d'armement apparaît, il permet de manipuler plus rapidement l'arbalète. La cadence de tir est alors de 3 carreaux (les "flèches" de l'arbalète) par minute.
Au début du 14ème siècle, à la bataille de Crécy (1346)  entre les Français et les Anglais, les arbalétriers gênois utilisent un système à roulettes appelé "moufle" ou "girelle", très dur à manipuler, la cadence de tir diminue à 2 carreaux par minute.


 

 

 



 

 



Description

L'arbalète se compose d'un arc, fixé par son milieu sur un fût de bois nommé arbrier lui-même creusé, dans une partie de sa longueur, par une rainure qui sert à diriger la flèche. L'arbrier est terminé par une crosse que l'on appuie à l'épaule pour viser dans la direction de la rainure. Il est muni, vers son milieu, d'un disque d'os, d'ivoire ou de métal, appelé noix, dont le contour porte deux encoches : l'une pour recevoir la corde de l'arc - quand elle est tendue - l'autre pour arrêter l'extrémité d'un ressort de détente.

 

 

 


Les carreaux

¤ Le trait ordinaire lancé par l'arbalète est une flèche courte et solide appelée au Moyen âge carrel ou carreau, à cause de la forme carrée de son fer. Plus court (environ 30 cm) que la flèche et également plus lourd, il a un empennage réduit, fait de cuir ou de parchemin.
¤ La dondaine est un type de projectile tiré par les arbalètes médiévales communément regroupés sous le nom de carreau. D'un usage exclusivement militaire, elle se caractérise par la forme renflée de son fût, destinée à augmenter son poids et donc sa force de pénétration. Elle est traditionnellement équipée d'une pointe à lames de forme triangulaire, avec ou sans barbelures.
¤ Le madras a la particularité de ne pas avoir de pointe, il est utilisé pour la chasse.
¤ Le tranchoir permet de couper les jarrets des chevaux ou bien les cordages.

 

 

 

 

 

 

¤ Le vireton est un type de trait d'arbalète, destiné à un usage militaire au Moyen Âge. Il se rapproche de la dondaine par la forme renflée de son fût mais s'en distingue par la disposition hélicoïdale de son empennage. Celle-ci lui impose lors de son vol une rotation autour de son axe (d'où son nom: virer signifie tourner), qui augmente ses capacités de perforation d'armures et provoque de terribles blessures. Plus court que la flèche et également plus lourd, il mesure environ 30 cm et possède un empennage réduit, fait de cuir ou de parchemin.

De gauche à droite:
1) Matras 2) Tranchoir 3) Goujon 4) Vireton 5) Pointeau 6) Feuille




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les carreaux étaient rangés dans une trousse en peau ou une boîte en bois, il était alors possible de transporter environ 25 carreaux.

Performances

On dit que le carreau de certaines arbalètes pouvait percer un madrier de six pouces d'épaisseur. Sa puissance en faisait l'arme la plus meurtrière du Moyen-Age. L'arbalète a l'avantage d'être particulièrement silencieuse. C'est l'arme que choisit Isabella dans l'épisode 312, Something Worth Fighting For (part.1).

Certains la qualifient "d'arme des lâches", d'autres vont jusqu'à dire "qu'un poltron peut tuer sans risque le plus vaillant homme"...


Point de vue historique

Cette arme fut remise en cause pendant la Guerre de Cent Ans après les batailles de Crécy (1346) et d'Azincourt (1415) où les archers anglais surpassèrent les arbalétriers français. L'arc avait une supériorité sur l'arbalète, puisque l'arme se tenant verticalement, l'archer occupait moins de place dans le rang. De plus, par son poids et son temps de rechargement assez long, l'arbalète était mieux adaptée à la défense d'une place forte plutôt qu'à une bataille rangée. Elle fut toutefois utilisée jusqu'au XVIe siècle.


Les carreaux d'arbalète célèbres

 

Le carreau d'arbalète de Guillaume Tell, avec lequel, selon la tradition, il perça une pomme posée sur la tête de son fils, est sans doute le plus célèbre.

> En savoir plus sur Guillaume Tell

L'histoire de ce héros que certains n'hésitent pas à surnommer le "Robin des Bois suisse" a d'ailleurs fait l'objet d'une série télévisée à la fin des années 80 Crossbow, the Legend of William Tell.

>
Lire la fiche de la série Crossbow


 

 

 

 

 

 

 

 

On peut citer également le carreau d'arbalète tiré du château de Châlus par Pierre Basile qui blessa mortellement Richard Cœur de Lion.

Et enfin, on notera que François Ier avait une garde personnelle composée de 200 arbalétriers.


Crédits Photos: Montjoye.net

Ecrit par Locksley 
Activité récente

Saison 3
Hier à 18:45

Les Acteurs
26.07.2015

Saison 2
21.07.2015

La Série
04.07.2015

Chantage
22.06.2015

Hannibal
26.07.2015

Harold
26.07.2015

Manhattan
17.07.2015

Script VF 306
27.06.2015

Actualités
Anniversaire

Anniversaire
Clive Standen fête aujourd'hui ses 34 ans ! Arrivé au cours de la 3ème saison de Robin des Bois dans...

Nomination Emmy Awards 2015

Nomination Emmy Awards 2015
Joanne Froggatt est pour la troisième fois nommée aux Emmys Awards pour son rôle d'Anna Bates dans...

Sondage

Sondage
La vie dans les bois semble vous attirer, notre dernier sondage a révélé que 36% d'entre vous...

Nouvel épisode virtuel !

Nouvel épisode virtuel !
Vous avez aimé la fanfic de byoann intitulée "Chantage" et vous en redemandez ? Votre voeux est...

Un prix pour Richard

Un prix pour Richard
Jeudi 25 juin avait lieu à Los Angeles la cérémonie des Saturn Awards qui récompense les films et...

Sondage
Partenaires
HypnoChat